Lisbonne et le tage

« Et vous qui venez de m’enflammer d’une ardeur nouvelle.Nymphes chérie du Tage, si j’ai chanté vos doux rivages, donnez à ma voix un ton plus élevé : donnez à mes vers une harmonie si brillante et si pure que le dieu du Pinde abandonne pour vos ondes les flots de l’Hipoccrene »
« Les Lusiades » de Luiz de Camoens, Chant Premier, strophe 4

Le Tage est un fleuve qui a mille kilomètres d’histoires à raconter. Il est le plus grand fleuve ibérique et a été témoin et protagoniste d’épisodes marquants et décisifs pour l’histoire du Portugal. Il prend sa source en Espagne – où il est connu comme Tajo – à 1593 m d’altitude dans le massif de Albarracín, et se jette dans l’océan Atlantique, arrosant Lisbonne, après avoir parcouru environ 1 007 Km.

Selon la tradition, le Tage aurait fondé la ville Lisbonne, entouré de mythes et de mystères. Il a accueilli les tous premiers agriculteurs, il a vu arriver les marins phéniciens, les romains et a contribué à la conquête de Lisbonne par D. Afonso Henriques. Le Tage a été le fleuve portugais qui nous a octroyé avec une plus grande variété et richesse nautique, depuis la vieille Vila Velha de Ródão jusqu’à sa bouche. Ses eaux ont vu de grandes et sanglantes batailles navales, des rébellions e des attentats – en particulier en 1910, lors de la chute de la monarchie, ou de la Révolution des œillets (Revolução dos cravos). De son embouchure sont partis les navires et les caravelles des découvertes portugaises et en 1755 une vague géante est venu de la rivière et a inondé Lisbonne et autres endroits situés dans la marge. Toutes les années, dans le port de Lisbonne, accostent des centaines de paquets de luxe, surtout au quai d’Alcântara. Dans son estuaire il y a une réserve écologique (réserve naturelle de l’estuaire du Tage, placée à Alcochete) où plusieurs espèces d’oiseaux nichent. En raison de la grande pollution du fleuve, on ne peut plus trouver de dauphins en permanence. Cependant, ces dernières années, au cours de l’été, ont paru des exemplaires qui, après une riche pêcherie, retournent à la mer.

À Lisbonne, le Tage est traversé par deux ponts. Le plus ancien est le Pont 25 Avril (inauguré en 1966, désigné alors par Pont Salazar), un des plus grands ponts suspendu en Europe, et reliant la capitale du Portugal à Almada. L’autre est le Pont Vasco da Gama, ayant environ 17 km de longueur. Il a été inauguré en 1998 et relie Lisbonne (Sacavém) à Alcochete et Montijo. L’endroit le plus large de ce fleuve est appelé Mar da Palha et se trouve entre Lisbonne, Vila Franca de Xira et Benavente.

in Luis Ribeiro (Novembro 2012). Histórias do rio Tejo. Ed: A esfera dos Livros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 5 =